Conseils Plantations

Les plantes sont des organismes vivant nécessitant une attention toute particulière que ce soit lors de la plantation à leur entretien au cours de leur croissance.

La clef du succès d’une plantation réussie :

L’idéal étant de passer commande chez un producteur, qui préparera votre commande dans un délai très court, celle-ci seront préparée le jour convenu d’enlèvement et replantée directement chez vous …

Périodes de plantation

Plantes en motte (conifères, …)

A partir du 15 septembre jusqu’au 15 mai sauf lorsque le sol est gelé vous pourrez planter un arbre. Si vous faite la plantation en automne, idéalement le plus tôt possible pour que les plantes reprennent bien avant l’hiver.

Plantes en conteneur

Toute l’année sauf en période de gel important, et si la plantation s’effectue l’été il faudra contrôler l’arrosage plus fréquemment.

Plantes racines nues (Forestiers, fruitiers, rosiers,…)

Lorsque les feuilles sont tombées, en fonction de la végétation fin octobre début novembre pour les plantations avant l’hiver et avant le démarrage de la végétation pour les plantations printanière

Réception des végétaux

Si vous ne pouvez planter de suite, mettre les plantes en terre/jauge ou les entreposer dans un local non chauffé à l’abri du vent et du gel.

Comment planter ?

Si possible effectuer vos plantations sur un sol propre exempt de mauvaises herbes. Un traitement avec un herbicide total bio avant la plantation facilitera l’entretien ultérieure de vos plantes. Sinon enlever la couche de gazon à l’endroit de plantation et mettre de coté.

Ensuite faire le trou de plantation : les dimensions et la profondeur du trou varient suivant la taille du système radiculaire. Vous pourrez creuser ce trou en utilisant une grelinette et en sortant la terre à l’aide d’une pelle. En théorie il faut qu’il ai le double du volume des racines. En pratique il faut qu’il soit suffisamment grand pour que les racines s’y tiennent à l’aise sans qu’elles se replient. Bien ameublir le fond du trou et enrichir de terreau de qualité.

Les plantes doivent être plantée à la même profondeur qu’en pépinière. La marque laissée sur le collet par le niveau du sol en fournit l’indication. On contrôle si la profondeur du trou est convenable en y présentant l’arbre.

Pour les plantes à mottes, couper ou défaire le double nœud et ouvrir la toile ou l’enlever si la motte tient bien sinon laisser la, elle se décomposera dans le sol, ensuite apporter du substrat directement au contact de la motte.

Attention nous déconseillons les fumiers et autres composts dont on ne connaît généralement pas la composition. Bien sur, si vous étes sur de sa qualité, vous pourrez utiliser le produit de votre composteur maison. Un substrat trop acide mis au contact des racines peut les brûler et ainsi créer des dommages irréversibles.

Par contre apporter du terreau de qualité directement autour du chevelu radiculaire favorisera un enracinement plus rapide. Vos plantes reprendrons mieux plus rapidement et seront beaucoup plus belles. Elles disposeront directement de l’engrais nécessaire à leur croissance.

Finalement combler le trou de plantation au deux tiers avec votre terre bien affinée . Si possible, une fois dans son trou, secouer doucement la plante de haut en bas pour que la terre pénètre bien dans la masse des racines. Eviter si possible d’y laisser subsister des poches d’air. Puis tasser légèrement avec le pied et arroser copieusement. Ramener la terre au niveau sans plus tasser.

  • Pour les rosiers recouvrir la greffe de +/- 3 cm de terre
  • Au sujet des arbres sur tige ou des grands végétaux, on conseille de fixer un tuteur positionné à l’ouest de l’arbre attaché avec un lien non abrasif.
  • Pour les arbres fruitiers, le bourrelet de greffe doit rester au-dessus du niveau du sol.

N’oubliez pas de contrôler régulièrement l’arrosage jusqu’à la reprise totale, les plantes se déshydratent par le feuillage. On veillera donc à humidifier de préférence le soir ou aux aurores, mais pas en plein soleil.

DISTANCE DE PLANTATION

Conifères, feuillus persistant (thuya, lauriers,…) 50/60 cm voir 😯 cm

Feuillus caducs (charmes, hêtres,…) 20/25 cm

Plantes pour talus (Hedera, cotonéaster,…) 3 à 5 plantes par M2

Sauf LONICERA 1 plante par M2